La nouvelle façon de camper

March 15, 2022

MELINA KIEFER

La nouvelle façon de camper

Aujourd'hui, à l'époque de Corona, lorsque nous parlons de nos projets de voyage - plusieurs mois à travers l'Europe dans un camping-car aménagé par nos soins - nous récoltons souvent des regards incrédules, surtout de la part de l'ancienne génération ; "Les campings sont bien fermés dans de nombreux pays ?" - C'est vrai. Mais beaucoup ne se rendent pas compte que les campings ne jouent pas forcément un grand rôle pour nous - pourquoi le feraient-ils ? N'est-ce pas ainsi que l'on s'imagine les vacances en camping ? Faire le tour d'un camping à l'autre ou, de préférence, rester deux semaines sur la même installation et tenir compagnie aux campeurs permanents. Cette vision idéale des vacances en camping n'est plus valable aujourd'hui pour de nombreuses personnes.

Images : Lucien Marti - Plus sur Instagram


Bien sûr, selon l'équipement du camping-car et du mobile-home

...on est obligé, au plus tard pour maintenir des normes d'hygiène appropriées, de se rendre de temps en temps dans un endroit avec des installations sanitaires - après tout, on ne veut pas incommoder ses compagnons de voyage avec des odeurs désagréables. Mais en dehors de cela, de plus en plus de voyageurs recherchent avant tout la possibilité d'être flexibles et spontanés. Le pur contraire donc des réservations et des durées minimales de séjour. Et beaucoup recherchent ce qui n'existe pas dans la plupart des campings ; le calme, la solitude, l'isolement et la vie simple et très réduite.

La tendance au minimalisme n'épargne pas le monde du camping. A une époque où presque tout est disponible partout et tout le temps, le all inclusive et le programme de divertissement du soir perdent leur attrait et les places bondées et la foule sont, au moins depuis Corona, une horreur pour la plupart.


Faire du camping signifie être proche de la nature, vivre plus modestement, être plus terre à terre et moins distrait. Nombreux sont ceux qui partagent ce souhait d'une "pause en camping-car". Mais que faire de cette "nouvelle façon de camper" ? L'infrastructure actuelle de la plupart des régions touristiques n'offre encore que peu de place à cette tendance - les aires de stationnement sont bordées de panneaux d'interdiction - même si nombre de ces aires sont vides la nuit et qu'un campeur n'y dérangerait personne.

Il manque à de nombreux "hôtes" potentiels la plate-forme nécessaire ; une base qui crée la confiance de part et d'autre, qui fixe des limites et des lignes directrices. La peur des hôtes indésirables, de la surpopulation, des montagnes de déchets abandonnés et du tapage nocturne est trop grande. Il y aurait trop peu de contrôle sur ce qui pourrait se passer si le panneau d'interdiction était enlevé.


Mais c'est justement là que réside la grande opportunité pour toutes les parties concernées. La chance d'une utilisation judicieuse des surfaces vides, d'emplacements flexibles et disponibles et de nouveaux points de contact entre les régions touristiques et les campeurs. Et la chance d'avoir un espace pour une nouvelle façon de camper.



Auteur : Melina Kiefer -Plus sur Instagram


Images : Lucien Marti - Plus sur Instagram

Devenez copropriétaire* de Parkn'Sleep

Tu peux dès à présent devenir actionnaire* de Parkn'Sleep. Pour savoir comment faire, clique ici :

Sécuriser les actions